1/19

GLOBAL > SUPER LOCAL - Rwanda chapel

Maitre d'ouvrage

Localisation

Typologie

Surface

Année

Mission

Jury

Young Architects Competition

​Rukomo, Rwanda

Equipement public

​2400 m²

2020

Concours - Projet finaliste

​Eduardo Souto de Moura / Peter Eisenman / Tatiana Bilbao / Andrea Boeri / Simon Frommenwiler / Jean-Paul Uzabakiriho / Sol Madridejos / Sean Godsell

Plus que de bâtir, il s'agit de créer une atmosphère. Paisible, capable de "capter" le temps, propice à l'expression de la foi d'une communauté elle doit permettre aux croyants d'accéder à la spiritualité à laquelle ils aspirent. Qu'il s'agisse de relations entre le divin et le terrestre, d'un contexte et des valeurs d'une communauté, l'idée est que l'architecture soit un vecteur activant ces relations à différentes échelles, du global au local.

 

Le concept propose un dispositif reliant la culture catholique, la communauté Clarisse, la culture rwandaise et le contexte de Rukomo.

 

Le projet offre un équilibre minimaliste entre le symbolisme religieux et la culture rwandaise, où les arts figuratifs et les graphiques symboliques sont presque absents. Dans l'esthétique rwandaise, selon Pierre Smith "la notion de "beau" n'existe pas. Ce qui est "savoureux dans les yeux" serait un art de mettre les gens en présence, une sorte de perception immédiate d’une perfection formelle reflétant la connivence harmonieuse entre l’activité humaine et la vitalité créatrice de la nature".

 

Cela passe par la mise en valeur des atouts naturels du site (climat, végétation, panorama, lumière, ciel,… et les hommes) et leur articulations avec les éléments constituant le lieu sacré. Plus qu’une église, il s’agit d’offrir une forme de sanctuaire ouvert à tous, une sorte de village dédié à la foi et qui fait écho à son contexte.

Le bâtiment et les aménagements se faufilent parmi les arbres existants et joue avec eux, comme s'ils avaient été plantés postérieurement à la construction de l'église. Le projet associe une matérialité inspirée par les techniques traditionnelles à un design contemporain sobre qui confère à l'ensemble et une forme d'intemporalité. Que ce soit par nécessité économique, pour des aspects de durabilité, de confort, de symbolisme par rapport aux textes sacrés ou uniquement pour la poésie qu’il génère, tous les matériaux utilisés sont issus directement du site (eau, terre, bois, chaume) : le super local.

2020 HYTT Architecture - Mentions Légales - Référencement ASI